Mini Portfolio d’une amatrice

Quatre ans maintenant que je me suis intéressée à la photographie en tant qu’amatrice et aujourd’hui je profite de cet article pour présenter une partie de mon travail.

Cet amour pour l’image est venu pour mon intérêt pour la nature et les paysages , je trouvais nécessaires de garder ces images et aussi les bons moments en souvenirs. La photographie est pour moi un moyen d’expression et de contemplation de la création faite des mains de Dieu. A analyser chaque élément de la nature, ainsi que nous même en tant qu’être physique et spirituel, on réalise l’immensité et la beauté de Dieu.

Par ailleurs, j’ai dû me frotter aux professionnels pour apprendre certains éléments capitaux.

De 2013 à aujourd’hui appareils et captures ont beaucoup évolués à mon niveau. Cependant, j’ai toujours eu un penchant pour la photographie paysagiste et artistique.

Trêve de discours. Ce que je présente aujourd’hui, ce sont des captures imprévues et faites par surprise avec mon téléphone portable et retouchés avec VSCO. Ce ne sont pas les meilleures, seulement mes émotions transmises à travers des images. Voici une sélection de 11photoghraphies pour vous.

Merci de laisser des commentaires et de partager vos avis. Xoxo

Juillet – Août: Comment j’ai passé le cap…

Coucou chers lecteurs, j’espère que vous passez un bel été. De mon côté, jai passé mes deux dernières semaines loin de la vie mouvementée de la capitale. Ce fut un moment recueil et de ‘repos, à 85km d’Abidjan dans un esprit de convivialité avec la famille et un paysage ultra vert et riche en oxygène.

Malheureusement pour moi j’avais accumulé une fatigue qui s’est transformée en paludisme et j’ai dû rester clouée au lit pendant environ une semaine où la déprime à commencer à s’installer. Habituellement la maladie ne dure pas plus de trois jours à force de m’activer et aussi à cause de la bonne humeur. Mais cette fois, tous mes projets étaient annulés, je ne pouvais rien faire , même pas manger correctement à cause des maux de ventre. J’étais déçu parce que j’avais du mal à reprendre mon cours de vie normal. Mauvais souvenir de Juillet, je peux dire que ce mois s’est mal terminé de mon côté.

Par ailleurs, aujourd’hui c’est le 1er Août!! Ce n’est pas ma date d’anniversaire mais c’est tout de même un nouveau mois et qui dit nouveau mois dit nouvelles perspectives, nouveaux espoirs. Je ne me suis pas levée avec la même motivation , mais je me suis levée avec une meilleure humeur et une bonne santé: je ne peux que remercier le Tout-Puissant.

Processed with VSCO

Une leçon que je retiens de ces quelques jours est que chaque jour est un nouveau défi et qu’il faut se donner la chance d’aller d’un meilleur pas chaque jour. La vie est un cadeau. Bonne journée 🙂

AlienEdits de LOZA MALEOMBHO :L’art du Selfie

La galerie LouiSimone Guirandou a présenté le mois dernier AlienEdits,  une série de photo de l’artiste Loza Maléombho.

Loza Maléombho est une ivoirienne née au Brésil et ayant grandie entre la Cote d’Ivoire et les Etats Unis où elle a obtenu un Bachelor de Beaux-arts en infographie. Elle a ensuite mené une carrière de styliste à New York chez des grandes marques telles que ZARA, Diesel, Bloomingdale. De plus, elle fonde une marque de mode qu’elle base en Cote d’Ivoire en 2009.

Et cette fois, c’est dans la photographie artistique qu’elle s’engage pour exprimer sa créativité.

2016-14-7--11-23-25

2016-14-7--11-28-49

2016-14-7--11-27-25

 

 

Ce qui peut être fascinant dans ces créations, c’est la richesse de la culture que véhicule chacun de ces tableaux et du coté graphique , le travail fait pour l’agrandissement des selfies est assez remarquable.

2016-14-7--11-26-34

 

Mon coup de coeur?

J’ai bien aimé Mami Watta à cause du mystère avec lequel elle a fait la représentation ( mystère que je n’ai pas encore percé) .

Processed with VSCO with p5 preset

Processed with VSCO with p5 preset

 

 

HAPPY RUN CI 2016: L’évènement sportif de l’année

Initiée et organisée par la société MEDIA JOKER, en partenariat avec Orange, la première édition de l’Happy Run CI s’est tenu le samedi 09 Juillet 2016 dans les rues de Cocody.

Certains pourraient se demander qu’est ce que c’est que l’Happy Run. En effet, c’est un cross de couleurs calqué sur les « Holli Run » dans les pays occidentaux. En CI, il s’agissait de parcourir 5 KM à pied, soit à la marche, soit en courant ou en dansant avec à chaque Kilomètre parcourus des arroseurs bénévoles, chargés de colorer les coureurs de couleurs différentes pour chaque Kilomètre.

Processed with VSCO

Un des évènements marquants de l’année 2016? L’Happy run l’a été car il a su rassembler les personnes de tout âge dans un esprit de cohésion et d’équipe.

Processed with VSCO

L’Happy Run CI 2016, c’était aussi un rassemblement dans la cour du Lycée Classique autour de la musique remixée par Mulukuku Dj, un arrosage populaire de poudre de couleurs,mais aussi des jeux et concours.

Processed with VSCO

Pour une première édition, nous pouvons dire que l’Happy Run fut un superbe moment de bonheur de bien-être . Nous souhaitons plein succès au concept.

Le Bicarbonate de soude: Ma soulution beauté

On a tous entendu parlé du Bicarbonate de soude au moins une fois, au passage. D’abord, c’est un composé chimique inorganique. Il est utilisé pour la fabrication des boissons gazeuses, dans la pâtisserie et pour l’entretien.  En effet, c’est un produit qui peut paraître très banal mais renferme un tas de vertus favorables à la beauté de notre corps. Le Bicarbonate est utile à :

  • L’entretien des dents

indexdb

Le Bicarbonate de soude procure une bonne haleine et des dents parfaitement blanches.Il suffit d’ajouter juste une pincée à chaque brossage en plus de votre dentifrice ou de faire toute simplement le brossage avec le bicarbonate de soude uniquement, mais d’espacer ce type de brossage d’environ un mois.

  • Le nettoyage de la peau

indexoiuéd

En effet, le Bicarbonate de soude est très efficace comme gommage. Ajoutez un peu d’eau à une portion de la poudre et appliquez le sur le visage tout en frottant . Il unifie la peau et lui donne de l’éclat.

  • L’entretien des cheveux

indexgr

Ami de cheveux? Le bicarbonate de soude en est un. Il suffit d’ajouter quelques pincées à la quantité de shampoing à utiliser avant d’appliquer sur vos cheveux. Il élimine les pellicules et protège votre cuir chevelure  .

Le Bicarbonate de Soude se trouve dans votre super marché et dans votre pharmacie et, à très moindre coût .

Par ailleurs, le Bicarbonate de soude est plus efficace lorsqu’il est utilisé à quantité modérée. Un excès d’usage au dessus des quantités prescrites peut causer des irritations.

Paulo Coelho : l’écrivain psychologue.

Ces quatre derniers mois, la lecture était ma principale activité de distraction. Pour ma part j’aime les livres parce que la lecture me fait voyager, elle me fait beaucoup réfléchir et transporte mon esprit vers des terres inconnues… Cette fois j’ai choisi Paulo Coelho qui m’a été recommandé par une copine et je n’ai pas été déçue…

Paulo Coelho est un romancier et interprète brésilien, né en 1947 et auteur de plusieurs œuvres traduites et vendues à travers le monde entier.

Quatre d’entre elles ont fait l’objet de mon attention:

  • Onze minutes
  • Le démon et mademoiselle Prym
  • Adultère
  • L’alchimiste.

J’ai été pleinement édifiée par les histoires, les personnages ainsi que les citations qui laissent percevoir la profondeur de la personnalité de l’auteur. Il aborde des thèmes tels que « Le bien et le mal », « l’Amour »en lui donnant une valeur sacré et « La légende personnelle ».

Mon coup de cœur ?

Le roman qui m’a fasciné parmi ces quatre est « L’alchimiste ». C’est celui qui traite La légende personnelle. L’histoire est extraordinaire . Je peux dire qu’elle a un peu améliorée ma conception de la vie…

En revanche, je partage avec vous 5 citations que j’ai retenues de Paulo Coelho…

«C’est quand on aime que l’on arrive à être quelque chose de la Création. Quand on aime, on n’a aucun besoin de comprendre ce qui se passe, car tout se passe alors à l’intérieur de nous» 
                                            L’Alchimiste
« Pour arriver jusqu’au trésor, il faudra que tu sois attentif aux signes. Dieu a écrit dans le monde le chemin que chacun de nous doit suivre. Il n’y a qu’à lire ce qu’il a écrit pour toi.»
                                             L’Alchimiste
«Et quand tous les jours sont aussi semblables les uns aux autres, c’est que les gens ont cessé  de s’apercevoir les bonnes choses se présentent dans leur vie.»
                                             L’Alchimiste
«Quand je n’ai plus rien eu à perdre , j’ai tout obtenu»
                                              Onze minutes
«Aimer, c’est transformer l’esclavage en liberté».
                                             Adultère

 

 

Une voix au Cameroun.

 

Aujourd’hui j’écoute … Charlotte Dipanda.
Ces dernières années, mes préférences musicales, je pense, ont beaucoup évolué dans le sens où je me suis intéressée à la culture africaine et tout ce qui la caractérise . Ainsi, lors de mes virées sur l’application Deezer, j’ai découvert cette jeune et belle voix à laquelle je me suis familiarisée.
imageshyLa particularité de cette artiste, c’est qu’elle arrive à manier trois langues à travers les genres musicaux africains tels que le Makossa, le Bikutsi et le Benskin. Dans ses chansons, elle parle d’amour, de haine, de jalousie, de retour aux sources, de foi, et tous ces thèmes qui ont influencé son environnement socio-culturel. Sa musique est un véritable travail d’art et de mixité. Cela peut s’expliquer par le fait qu’elle a commencé très jeune car Charlotte a quitté l’école à 15 ans pour s’impliquer véritablement dans la musique, et sa voix ne l’a pas trahie parce que sa musique s’est développée et elle est devenue aujourd’hui une fierté pour son pays, pour l’Afrique. Lors de sa carrière, elle a collaboré avec plusieurs étoiles comme Richard Bona, Lokua Kanza, Jacob Devarieux.
Par ailleurs, son instrument est la guitare, et sa grand-mère avec qui elle a vécu est sa plus grande source d’inspiration.
Mes coups de cœur?
1. Le titre « Mispa », mélodie profonde adressée à sa grande-mère
2. N’dolo Bukatè (=un peu d’amour), avec un clip vidéo aussi riche en couleurs douces
3. Et enfin, le titre « Elle ne l’a pas vu »…

Hello…, from 2016!!

fumLoTeJQT
C’est un honneur pour moi de passer les salutations à mes lecteurs en cette nouvelle année… Nous sommes bien loin dans l’ère, et c’est une joie pour moi de connaitre cette année-là. Comme le dirait la chanteuse Asha, « Alleluia! It’s a new year!! »
Eh bien j’aime particulièrement les nouveaux ans en raison des vœux et de résolutions qu’on formule pour les nouveaux 365 jours. Ainsi, je vous souhaites une santé de fer, beaucoup de détermination , de succès dans vos projets et le bonheur tel que chacun le conçoit au mieux.
Pour les résolutions, on ferait mieux de ne pas s’embrouiller avec de longues listes irréalisables, elles ne servent plus maintenant. Le point qu’il faut toucher au contraire est plutôt notre conception afin de l’améliorer. Tout se passe dans la tête avant de se réaliser. 2016 doit être une année vers l’émergence, pourquoi pas? Oui , une année ou notre progression serait stable et réelle!! Voici quelques résolutions que j’ai trouvé nécessaires :
1.Reconnaitre son importance et se la donner
Faire du sport, se garder au régime, boire de l’eau, se faire toujours belle ou beau, ou réduire sa consommation d’alcool se réduit à reconnaître son importance. En effet l’amour qu’on a pour sa personne devrait augmenter l’attention qu’on se porte et la rigueur sur certains laisser-aller. Si l’on tient vraiment à santé, il faudrait éviter donc des excès de sucre, de matières grasses et d’alcool mais aussi d’utilisation d’écrans surtout (téléphones portables, télévisons, tablettes…). S’aimer sous-entend prendre soin de soi : exercer une activité sportive, avoir un sommeil complet, éviter le stress inutile au mieux, ne rien négliger de la tête aux pieds, des cheveux aux orteils , il est primordial d’entretenir son physique. Mais n’oublions pas, « Esprit sain dans un corps sain »: pour une fois , il serait courageux d’affronter cette année avec beaucoup de positivisme, de confiance en soi et d’estime de soi. Moins de déprime et de paresse!!!
2.Vivre dans les principes de l’Amour
L’Amour est un commandement qui régit presque tous les autres. C’est pourquoi il est important d’aimer . Mais comme l’a dit un célèbre auteur, » Il n’y a pas d’Amour, il n’y a que des preuves d’amour ». C’est le moment de mettre l’accent sur les gestes. Vous aimez votre mère ? Tout naturellement, oui. Eh bien prenez du temps avec elle, faites-lui plaisir dès que vous le pouvez… Et cela est pareil avec les amis ,la personne avec laquelle on est en couple, les frères, les collègues et les enfants. Profitez au mieux du moment que vous passez avec les personnes que vous aimez, soyez aimables avec eux et écoutez les surtout. La vie est si courte , c’est le moment ou jamais.
3.Mieux se cultiver
Devenir meilleur, c’est possible! Profitons du temps libre qu’on a pour continuer à apprendre, améliorer ses connaissances et peut-être ses compétences. Essayer de nouveaux genres musicaux, lire plus d’œuvres qu’on en a lu les années précédentes, apprendre de nouvelles recettes, essayer des films instructifs ,tenter de nouvelles expériences instructives, être au top de l’information … Et pourquoi pas apprendre une nouvelle langue ou à jouer à un nouvel instrument?
4.Devenir « RICHE« 
La richesse ne se limite pas à avoir plein de sou. Elle signifie aussi savoir gérer son portefeuille et avoir une conception rationnelle de la notion de dépense. Acquérir sans investir est une perte. Il serait ambitieux de faire fructifier ses fonds dans une activité quelconque (en dehors de l’activité principale) . Si vous n’avez pas encore cherché, vous avez encore du temps pour y réfléchir. Allez, le développement de l’Afrique commence par vous!
5.Courir à l’essentiel
Trop de fois l’on s’est laissé emporter dans des pertes de temps inutile, d’argent et d’énergie inutiles, des tournures assez tordues pour exprimer un désir ou pour faire ce qu’on a toujours voulu. Le temps, c’est de l’argent! Economisons donc! Si vous avez un objectif, gardez le en tête jusqu’à le réaliser, pareil pour les petites tâches et les grandes tâches . Si vous avez des principes, respectez-les , c’est le propre de l’homme. En gros, exploiter le temps à faire ce qui est important et nous procure du bien , c’est vivre bien.
6.Garder les résolutions en tête
Enfin, si ces résolutions ainsi que celles que vous vous êtes fixées personnellement vous tiennent à cœur, il est important de se les rappeler chaque jour. Il serait donc préférable de l’afficher quelque part sur votre bureau, à votre chevet pour le lire couramment. Aussi, ne pas ignorer le soutien de Dieu qui est très bien placé pour nous donner la force.
Pour ma part , je tenterai d’être régulière cette année, de mettre assez de punch et de partager le meilleur.
Heureuse, sublime et sainte année 2016!
by Hemly.

Chronique d’un soir

gHO5ctOTjTUn, deux, trois rayons de soleil …Trois, quatre clignements d’yeux et je me trouvais à bout de mon sommeil. Je regardai ma montre et il n’était que 15H35min. Les rayons du chaud soleil de l’après-midi, à travers les volets grands ouverts de ma petite chambrette, venaient de me tirer de ma profonde sieste. Si je me rappelais bien, c’est  après avoir pris un cachet contre le terrible mal de ventre qui me terrassait que je me suis dépêchée de me plier dans mon lit comme hérisson. Tout était encore calme dans le dortoir. Je crois que je fus la première à me réveiller. Le silence était tel qu’on pouvait entendre le chant des oiseaux qui, sur les frangipaniers berçaient nos journées rudes et mouvementées. C’est alors qu’en un coup d’œil vers la fenêtre, je fus attentionnée par un oiseau particulièrement coloré de vert mauve. D’un bond, je me retirai de mon lit pour bien admirer le spectacle. En effet, l’animal avait une queue légèrement arrondie et le bec plus ou moins fin, il embellissait parfaitement le tableau artistique que constituait ma fenêtre. En plus , il n’était pas le seul, ce qui augmentait la beauté du spectacle. Soudain, quelque chose d’autre attira mon attention. J’entendais un bruit, comme celui d’une mélodie, une mélodie de la tendre enfance, de la douceur, des cris innocents. Je crus entendre des pleurs d’un bébé, qui n’était sans doute pas loin de ma position. Après deux minutes d’hésitation, je pris l’initiative de me rendre au rez-de-chaussée pour voir ce qui me dérangeait. Tout le monde dormait, il fallait mieux ne déranger personne. Je pris alors la direction des escaliers à pas de voleur. Plus je m’approchais, et plus les pleurs devenaient intenses. Je descendis les escaliers moins rapidement. Au bas des escaliers, je devinais dans laquelle des salles pouvait se trouver ce bébé… Première salle du bâtiment, la seconde, je ne vis rien …Mais dans la troisième, je vis un tas de drap bleus enroulés, le bruit venait logiquement de là. Je m’approchais délicatement pour voir le bébé qui avait été abandonné sur le sol d’une salle de classe en ce beau samedi… Ce fut avec déception et frayeur que je découvris ce qui semblait être un bébé. Le tout petit chaton enroulé dans ce monceau de drap était presque féroce : il bondit et  me griffa le bras gauche avant de s’enfuir à une vitesse que je ne reconnaissais pas aux chats.
   Troublée, j’émis un cri lors du coup et j’essayai de le suivre hors de la classe mais il était déjà parti ; je fouillai aux alentours mais le félin avait disparu comme par miracle. Comment cela pouvait-il-être possible ? Qui aurait pu mettre cette surprise empoisonnée ici ? Cependant quand je réalisai sa disparition le temps s’assombrit, la blessure gisait de sang, je devenais lourde et maintenant ma seule intention était de retrouver ma chambre. Le temps que je mis pour revenir jusqu’à la première salle du batiment suffit pour que le temps s’assombrisse de plus belle, à atteindre les lueurs de minuit ; j’avais peur , plus je pressais les pas, plus je devenais encore plus lourde. Il fasait tout noir à présent et je ne comprenais rien. J’entendais des pas: devant , derrière, là-haut, je ne savais d’où ils venaient. Lorsqu’arrivée au bas des escaliers je montai la première marche, je sentis comme une main, une maintrès froide, saisir la mienne par derrière. Les battements de mon coeur se mirent à accelérer à une vitesse de course. J’avaispeur de me retourner , cette main était toute raide et d’une grande force. Lorsque je me retournai, je vis la silhouette d’un homme mais je ne percevais pas sa tête… Pourquoi? Je ne comprenais pas… Je courrai alors encore plus vite en rampant les escaliers, après avoir arraché ma main de force. Malheureusement, je ratai la dernière marche de la série, …ma chute fut brutale. Je me retrouvai au bas des escaliers, devant des pieds, j’entendais des rires sarcastiques d’homme mais toujours pas de tête. Je me suis mise à hurler de toutes mes forces pour qu’on m’entende, mais ma voix semblait se noyer dans ma gorge. C’est alors que je me réveillai dans mon lit, toute mouillée de sueur, on était mardi et il affichait 14h20 à ma montre. J’allais être en retard pour le devoir, j’avais dormi trop profondément. Et si je me souvenais, c’est après avoir pris une aspirine contre le mal de bas ventre qui me terrassait que j’ai plongé très vite dans mon lit. Le mal avait disparu… Le dortoir avait l’ambiance des après-midi et ça, c’était bien réel.